14.01.2020 L’année commence bien pour les gardiens de la Dune

Nous étions ce week-end à la ZAD de la dune. Notre présence sur place la semaine d’avant nous a permis de soutenir les activistes locaux dans la préparation des évènements du week-end, et en particulier le rassemblement populaire et festif de samedi matin, aux côtés d’autres collectifs comme Radiaction, Extinction Rebellion, Désobéissance écolo Paris, et Attac Vendée.

Il est clair que ce rassemblement fut un succès. Notre objectif n’était pas de faire du nombre, mais simplement de créer un espace de dialogue entre les différents opposants au port, afin que puissent avoir lieu des échanges stratégiques et des discussions informelles. Et cet objectif a largement été atteint, ce qui a permis de dégonfler les tensions autour de la ZAD : toutes les personnes sur place se sont bien rendu compte que les gardiens de la Dune ne sont pas les « dangereux sauvages » décrits par le maire, mais bien des personnes qui luttent pour la justice sociale et environnementale en empêchant les travaux de reprendre. Et il est clair que cette stratégie est complémentaire de celles employées par La Vigie et Demain Bretignolles qui se concentrent sur les recours juridiques, l’expertise et la communication. Ce rassemblement est une nouvelle preuve de la nécessité de relations étroites et bienveillantes entre les opposants au port.

L’opposition au port ne fait donc que se renforcer, et n’a que faire des élucubrations électoralistes de certaines personnalités politiques peu scrupuleuses. C’est pour cette même raison que le maire de Bretignolles, M. Chabot, transpire de plus en plus à chaque fois qu’il écrit un nouveau communiqué : il sait que les opposants sont déterminés, et que même si des expulsions interviennent, ils seront soutenus et ne tarderont pas à se réapproprier l’espace.

Il est clair que la lutte contre l’accaparement des terres et des océans est de plus en plus organisée en Pays de la Loire, et chaque collectif de lutte est galvanisé par les victoires gagnées contre les promoteurs et leurs bulldozers. Le chantier du Surfpark de Saint Père en Retz vient d’être repoussé de plusieurs années, grâce à la détermination de collectifs comme Terres Communes. Pour poursuivre cette dynamique, de nombreux collectifs luttant contre les projets inutiles et imposés se sont réunis ce week-end à la ZAD de la dune, afin de s’organiser collectivement et de préparer la manifestation du 29 février 2019 contre l’accaparement des Terres. Nous apportons notre soutien à tous ces collectifs qui luttent pour préserver leur environnement local et empêcher l’accaparement des terres et des océans.

Ce week-end fut donc une réussite, et nous souhaitons remercier tous les collectifs présents sur place, avec une mention spéciale pour l’imprimerie militante Encre Noire qui a travaillé toute la nuit du vendredi au samedi pour imprimer les tracts et les stickers qui ont été distribués dans la journée.

Toutes les forces s’unissent, la victoire est proche.  

%d blogueurs aiment cette page :