Notre raison d’être

L’association Pleine Mer souhaite contribuer à une transition durable de la pêche en faveur des Hommes et des Femmes qui la pratiquent, des citoyens et de l’environnement. Elle a pour objet la protection des océans ainsi que le soutien au développement de méthodes et modes de gestion soutenables dans la pêche et les élevages aquatiques. Elle vise à mener des actions en ce sens avec tous les moyens d’actions possibles : sensibilisation et formations destinées au grand public, aux représentants de l’État au monde économique, plaidoyer, communication, actions juridiques, accompagnement des structures associatives, privées et publiques. Les membres de l’association sont des pêcheurs professionnels, des chercheurs, des citoyens engagés, ou encore des consommateurs de poisson qui se reconnaissent dans les projets portés par le collectif.

L’association développe des projets suivant les axes suivants :

– PECHE LOCALE – développement et valorisation des circuits courts et de la vente directe dans la pêche française, production d’outils pour faciliter la mise en place des “community supported fisheries”

– LITTORAL VIVANT – recherche-action participative auprès des communautés littorales afin de comprendre les problématiques qui les touchent spécifiquement

Pleine Mer crée du lien entre pêcheurs et consommateurs, pour une transition vers une pêche durable. Grâce à notre présence constante sur le littoral nous comprenons les attentes des communautés dans le contexte de la pêche. Nous avons publié une cartographie des circuits courts de la pêche, qui a reçu d’excellents retours des pêcheurs et des consommateurs désormais en lien direct : le développement d’une application mobile pour smartphone permettrait d’approfondir ce lien, pour une pêche locale et un littoral vivant.

Au sein de différents projets, l’association poursuit les objectifs stratégiques suivants :

  • relier pêcheurs et société civile, deux mondes qui s’ignorent souvent et gagneraient à travailler ensemble vers plus de durabilité
    -> analyser la pêche comme un système complexe et contextuel qui mérite à être mieux
    connu du grand public, grâce à une forte présence de terrain (à terre et en mer)
  • développer des systèmes alimentaires durables et équitables dans la filière pêche, via les
    circuits courts
    -> valoriser l’existant et donner au citoyen les moyens de développer des systèmes innovants
  • prendre position sur les sujets connexes à la pêche : dépollution, préservation du littoral,
    problématiques de genre, adaptation au changement climatique
    -> produire un travail de recherche-action approfondi afin d’impulser des dynamiques de
    changement.
%d blogueurs aiment cette page :