Bretagne

Il n’y a que très peu d’étales de vente directe situées dans les ports bretons pour diverses raisons : contraintes légales, CCI en conflit avec les pêcheurs, concurrence avec les mareyeurs … Mais cela ne signifie pas que la vente directe n’est pas développée en Bretagne. En effet, de nombreux pêcheurs ont un utilitaire aménagé leur permettant de travailler sur les marchés locaux ou régionaux. De plus, certains pêcheurs ont installé des étales chez eux, afin que leur clientèle puisse avoir accès à leur production. Enfin, l’absence d’étales n’empêche pas la traditionnelle vente « au cul du bateau », directement au retour de la pêche.

Cependant, du fait de la diversité des méthodes de vente directe, il semble que les consommateurs aient du mal à accéder à l’information nécessaire pour s’approvisionner directement auprès des pêcheurs. Une cartographie en accès libre permettrait de résoudre ce problème. Enfin, la Bretagne la première région de la pêche française, et il semble étonnant que les pêcheurs qui le souhaitent ne puissent pas avoir accès à des infrastructures adaptées à la vente directe dans les ports. Un travail de plaidoyer auprès des collectivités locales et des CCI sera donc nécessaire.

%d blogueurs aiment cette page :