03.02.2020 Les résultats du projet Pêche Locale seront publiés dans une semaine

La semaine dernière, nous étions dans le Pays Basque et dans les Landes, et ce passage sur le terrain a marqué une étape dans le projet « Pêche Locale ». En effet, il s’agissait du dernier endroit que nous souhaitions cartographier, et c’est chose faite : vente directe sur les quais, étales municipales, AMAP … les circuits courts sont dynamiques et les pêcheurs participent à leur développement !

Lors de cette semaine de terrain, ponctuée par un embarquement sur un ligneur de merlu, les pêcheurs locaux nous ont encouragés à publier les résultats du projet dès que possible : ils souhaitent que les circuits courts dans la pêche se développent maintenant !

Après une consultation des membres de l’association sur tout le territoire, nous avons donc décidé ne pas attendre la période estivale et de publier notre carte de la pêche locale dès la semaine prochaine. Cette carte n’est pas encore exhaustive et de nombreux pêcheurs nous contactent encore pour y être répertoriés. Ainsi les prochains mois permettront de la compléter, de la rendre plus ergonomique, et certainement de trouver un outil de cartographie plus adapté, en collaboration avec nos collègues du projet « Local Catch » aux Etats Unis.

C’est donc un événement pour Pleine Mer, de publier les résultats de ce projet commencé il y a bientôt un an. Mais alors, une carte des circuits courts dans la pêche : pourquoi faire ? Vous en saurez plus la semaine prochaine mais nous pouvons d’ores et déjà répéter les points ci-dessous.

Tout d’abord, comme dans le secteur agricole, les circuits courts permettent aux entreprises de pêche de diversifier leurs modes de vente et donc de se maintenir à flot malgré des conditions parfois difficiles du fait de l’irrégularité de la pêche par exemple, ou de prix instables en Criée. Cette diversification permet aussi aux pêcheurs de nourrir l’économie locale, et de dynamiser le lien social qui en découle.  

Cependant, notre projet n’a rien à voir avec une « plateforme Uber pour la pêche ». C’est bien plus que ça. Grâce à un travail de fond avec nos collègues d’autres organisations de pêcheurs, nous souhaitons développer un modèle de « Community Supported Fisheries », autrement dit, de pêche soutenue par la communauté. En effet, depuis le lancement de Pleine Mer, nous sommes convaincus que les consommateurs ont un rôle à jouer pour aider les pêcheurs à développer une pêche équitable. De même, mettre en contact direct les pêcheurs et les consommateurs permet de sensibiliser le grand public à un système complexe souvent méconnu : celui de la pêche maritime.  

Enfin, à l’approche des municipales, les circuits courts semblent un outil pour mettre la pêche au cœur du débat : il est clair que la gestion de la pêche se joue au niveau européen, mais pour ce qui est de la vente, tout se joue à l’échelle locale. Or la vente a aussi un rôle à jouer dans la durabilité des pêcheries : un pêcheur qui vend son poisson à un meilleur prix sortira moins en mer, et préservera ainsi la ressource.

Alors, pêcheurs et consommateurs, si vous voulez vous engager à nos côtés pour une pêche équitable, tenez vous prêt, la carte sera disponible dès la semaine prochaine. On vous attend nombreux pour créer des collectifs citoyens engagés pour une pêche locale !

%d blogueurs aiment cette page :