La pêche locale à Perros Guirec

Franck et Johnny vont pêcher des coquilles St Jacques du mois d’octobre jusqu’à fin mars en baie de St Brieuc. Vous retrouverez Marion à l’étal sous la halle aux poissons de Perros-Guirec, tous les matins, qui vous vendra une partie du produit de la pêche (l’autre partie part en Criée à Saint-Quay Portrieux)

Vers fin avril Franck va seul mettre ses casiers à crustacés entre l’Ile-Grande et Landrellec, le bateau quitte donc pour quelques mois le port de St Quay-Portrieux pour aller au port St Sauveur de l’Ile-Grande.

N’hésitez pas à visiter leur site internet : https://halle-aux-poissons-armt-laeti-gwen.business.site/

Vous pourrez aussi acheter du poisson au patron du Marie Morgane, 17 Boulevard du Sémaphore, du jeudi au dimanche matin.

La Halle aux poissons est une institution à Perros Guirec, et vous trouverez en dessous des photos un article Télégramme qui a 15 ans mais qui vous donnera une idée de l’ambiance.

« Vente directe des pêcheurs, poissons et crustacés » annonce l’écriteau. Le petit bâtiment municipal situé sur le port de Perros propose, tous les jours, les produits de la pêche côtière locale.

Dès 8 h du matin, les femmes de pêcheurs de cinq bateaux perrosiens s’affairent dans leurs stands. Deux étals, partagés par les vendeuses, se font face. Chacune d’entre elles alimente son coin en fonction des quantités pêchées. Un système qui perdure depuis près de 40 ans. «Il y a moins de variété que dans une poissonnerie classique, mais la qualité est meilleure car nous vendons uniquement notre pêche du jour», assure Joëlle, vendeuse pour «Bélouga».

Produits frais uniquement

Sur la glace sont exposés bars, raies, soles ou encore lottes. Côté crustacés, les homards restent les stars du marché, accompagnés par les tourteaux et les langoustes. Tous les produits sont frais : les casiers de crustacés sont relevés dans la journée précédant la vente et le produit de la pêche à la ligne suit le même processus. Chambre froide et viviers assurent la conservation de la pêche jusqu’au lendemain. Une formule que semble apprécier la clientèle.

Une clientèle d’habitués

«Pas beaucoup de choix mais une bonne qualité des produits», résume Patrick, un Lannionnais exilé dans la capitale durant l’année. Les touristes ne représentent en effet qu’une minorité des clients. Les habitués sont perrosiens ou possèdent depuis longtemps une résidence secondaire sur la Côte de Granit. C’est le cas de Monique, originaire des Vosges. Elle vient passer ses vacances à Perros depuis près de trente ans : «On trouve de bons produits et je connais bien les vendeuses.» Annick est du même avis. «Je viens ici parce que le poisson est très fin et que je suis sûre de sa provenance», estime la retraitée. Les clients satisfaits défilent tranquillement jusqu’à midi. Après, il faut attendre le matin suivant.

%d blogueurs aiment cette page :