La pêche locale à Port-la-Nouvelle

Les 5 pêcheurs qui pratiquent la vente directe à Port-la-Nouvelle ont de la chance : leurs étales sont situées sur une rue piétonne du port, juste devant leur bateau : quelle chance de pouvoir valoriser son poisson non loin de son outil de travail. Certains municipalités qui souhaitent développer la vente directe des produits de la pêche pourront prendre ce quai comme exemple : la proximité des clients et du quai sont deux des critères les plus importants pour mettre en place ce genre de système.

Quant à vous vous n’avez aucun excuse : la rue est piétonne et bien située, alors c’est très facile d’aller leur acheter du poisson le matin entre 8 heures et midi. D’ailleurs, les pêcheurs locaux avaient manifesté leur intérêt pour notre projet quand nous les avions rencontré. En effet la vente directe se fait majoritairement de mars à octobre actuellement : pendant l’hiver, la clientèle locale ne suffit pas et la majorité du poisson part en criée. Mais toutes les infrastructures pour vendre en direct sont déjà là, alors si vous souhaitez soutenir les patrons du Lou Maniac II, de l’Estaca, de l’Ange des Flots, de Déferlantes et tous les autres … nous vous encourageons à vous organiser localement pour assurer un marché stable toute l’année, ce qui aidera fortement leurs entreprises de pêche à se maintenir !

Si vous vous rendez sur les quais, vous rencontrerez certainement Frédéric Reste, président du Syndicat des Petits Métiers du Languedoc Roussillon, et co-fondateur de la Plateforme de la Petite Pêche Artisanale : un pêcheur engagé pour défendre les droits des petits pêcheurs artisans !

%d blogueurs aiment cette page :