Le casier

Egalement appelés « nasses », les casiers sont des pièges. Ils sont constitués d’une structure rigide recouverte de filet, et d’une ouverture, la goulotte. La goulotte (il peut y en avoir plusieurs) est disposée de telle manière que l’animal puisse entrer dans le casier mais très difficilement en ressortir (Ifremer).

Le principe de la pêche au casier est d’attirer les animaux ciblés en plaçant un appât à l’intérieur. Une autre technique d’attraction consiste à faire croire à l’animal, comme le poulpe, que le casier est un abri. Lorsque l’on veut capturer des animaux, comme la seiche, on utilise l’attraction sexuelle en période de reproduction. En plaçant dans le casier des femelles ou de jeunes mâles on attire les mâles.

La pose de casiers se fait par filières, c’est-à-dire que les casiers sont reliés les uns aux autres et lestés pour bien reposer sur le fond. Un navire caseyeur peut mettre à l’eau plusieurs centaines de casiers (Ifremer).

 Espèces pêchées : 
 La plupart du temps on utilise des casiers pour pêcher des crustacés, mollusques gastéropodes (buccins) et céphalopodes (poulpes). Mais il existe aussi des nasses à poissons, généralement de plus grande taille (Ifremer).

%d blogueurs aiment cette page :