Les engins de pêche

Chez Pleine Mer, nous ne considérons pas certains engins comme “non durables” et d’autres comme “parfaitement durables”. Nous partons d’un principe de base de l’écologie des pêches “chaque action de pêche prélève du poisson dans la mer et impacte donc la ressource”. Ainsi, c’est la gestion de chaque modèle de pêche, dans un contexte local, qui permet de minimiser l’impact de la pêche sur le milieu afin de préserver la ressource dont les pêcheurs dépendent pour vivre.

Nous ne souhaitons donc pas opposer les différentes techniques de pêche, mais mieux comprendre pourquoi chaque technique est utilisée dans un contexte local, et soutenir les pêcheurs à améliorer leurs techniques pour aller vers plus de durabilité. En effet, une même technique dans un contexte différent n’aura pas les mêmes effets sur l’écosystème local. De plus il y a une infinité de nuances pour une même technique : un filet à sole ou un filet à rouget sont deux engins très différents. Il est donc nécessaire de considérer la pêche comme une système complexe et de s’attacher aux spécificités de chaque contexte pour avancer vers plus de durabilité.

Cette section a donc pour but de donner quelques éléments non exhaustifs sur les principales techniques de pêche utilisées par les pêcheurs français. Nous relayons simplement les informations données par l’IFREMER, qui informent du fonctionnement de chaque technique de pêche. Ces techniques peuvent avoir des effets complètement différents selon les contextes, et c’est à chaque pêcheur et à chaque consommateur de comprendre les impacts des techniques de pêche dans son contexte local, afin d’impulser une transition vers une pêche plus respectueuse de l’environnement marin.

%d blogueurs aiment cette page :