Lettre d'un de nos adhérents pêcheurs au CNPMEM

Nous relayons ici une lettre d’un de nos adhérents pêcheurs au Comité National des Pêches Maritimes et des Elevages Marins (CNPMEM). Notre adhérent a souhaité rendre cette lettre publique pour que tous les pêcheurs qui s’y reconnaissent puissent eux aussi la partager. Nous tenons à re-préciser qu’elle concerne l’instance nationale du comité des pêches, et non les instances régionales et départementales. Nous continuerons à donner une voix aux pêcheurs qui ne se reconnaissent pas dans les instances représentatives.

Objet : Courrier joint à l’appel de cotisation

À l’ensemble des personnes qui composent le CNPMEM,

Je vous prie de bien vouloir cesser de m’envoyer votre courrier de propagande mensongère lors du recouvrement des CPO, en l’occurrence : « Grâce à l’action et à la vigilance des comités… …il est probable et même certain que vos droits à exploiter les ressources auraient été très fortement impactés, voire supprimés ».

De fait et à contrario, la gestion des pêches archaïque du CNPMEM nous mène droit à un suicide collectif :- Votre manque de courage pour adopter une approche écosystémique afin de tendre vers une pêche durable- Votre non-considération de l’article 17 de la PCP- Le volume de production en France métropolitaine a diminué de plus de 50% en 25 ans et vous n’en faites aucune analyse- Votre manque d’implication et de résultat pour les défis auxquels nous sommes confrontés pour un temps indéterminé, réchauffement climatique, espèces invasives, pollutions, partage de l’espace maritime, opinion publique, cohabitation entre métiers, raréfaction de la ressource…

Et, plus concrètement :- Votre gestion calamiteuse du stock de bars- Votre obstination de plusieurs années à ne pas vouloir modifier la répartition du quota de thon rouge pour qu’elle soit équitable- Vos positions et votre manque de cohérence sur la pêche électrique- Votre attentisme pour trouver des solutions au Brexit. Sauf peut-être, la mise en place de licences senne Manche Est fin 2018, attribuées presque exclusivement aux armements d’Intermarché, sans fermer les 12 miles bien sûr, pour tuer un peu plus les entreprises de pêche artisanale qui font vivre notre littoral.- Votre « charia » intolérable contre la petite pêche qui s’oppose aux CPO forfaitaires et à la réforme des PME- Vos attitudes froides, conflictuelles, voire irrespectueuses dans les rapports que vous entretenez avec vos administrés.

Le monde change, de notre faculté d’adaptation dépend notre salut.

Dans l’attente d’une remise en question profonde de votre part, veuillez agréer l’expression de mes sentiments désabusés.

Copie : Association Pleine Mer, Plateforme Petite Pêche

%d blogueurs aiment cette page :