Les femmes prennent la parole dans le monde de la pêche

Communiqué de presse – Pleine Mer – 23/11/2021

Bien que la pêche soit généralement considérée comme un milieu masculin, de plus en plus de femmes embarquent sur les bateaux de pêche, et nombreuses sont celles qui tiennent des rôles indispensables au fonctionnement des entreprises de pêche : vente directe, comptabilité, etc. Les membres de Pleine Mer ont donc décidé de mettre en valeur ces femmes, qui sont bien souvent invisibilisées, grâce à un calendrier 2022 des femmes dans la pêche.

Sandrine Thomas, marin-pêcheur et membre de Pleine Mer explique : « Il y a quelques semaines avec Pleine Mer, nous avons fait circuler un questionnaire sur le genre dans la pêche. Avec les résultats de cette enquête, j’ai fait une intervention devant la Commission Européenne. C’est en s’organisant collectivement que les femmes du secteur font avancer les choses. En mer comme à terre, nous avons un métier magnifique, et il est indispensable de communiquer c’est en communiquant largement sur le rôle souvent méconnu des femmes dans le monde de la pêche. C’est le rôle de ce calendrier.» 

Elles seront donc nombreuses à participer à cette action de sensibilisation. Alice, Camille, Delia, Florence, Gwen, Kathalyne, Marine, Myriam, Nicole, Ondine, Sandrine … autant de femmes qui travaillent dans des entreprises de pêche artisanale, et qui ont décidé de poser pour ce calendrier ! Ainsi, durant les mois de Novembre et Décembre, l’association communique chaque jour sur le sujet, l’occasion de réaliser le portrait de celles dont on ne parle pas et qui sont pourtant indispensables. L’occasion d’aborder d’autres sujets : non-déclaration, faibles droits sociaux, mauvaise rémunération, remarques sexistes … comme dans les autres secteurs de l’économie, les inégalités de genre sont malheureusement très présentes dans le secteur de la pêche.

Comme l’explique Charlène Jouanneau, chercheuse en sciences sociales qui apporte son expertise au CA de Pleine Mer : « La pêche a l’air d’un monde masculin parce que ce sont principalement des hommes qui partent en mer, mais la filière ne tournerait pas sans le travail réalisé à terre, invisible et essentiellement fait par des femmes. En interrogeant des femmes du monde de la pêche, on constate les multiples rôles qu’elles endossent à la fois pour l’entreprise (communication, vente, administratif, comptabilité) et pour leur foyer lorsque le conjoint est en mer, sous des statuts parfois précaires. Par ailleurs de plus en plus de femmes souhaitent embarquer, mais cela reste moins évident pour elles d’y parvenir que pour un homme. »

Cette année, c’est Julie Bossard, étudiante aux Beaux-Arts de Brest, qui réalise bénévolement le design du calendrier : «  J’ai grandi à Saint-Gilles-Croix-de-Vie en Vendée. Mon père est technicien électricien sur le port de pêche et le secteur de la pêche m’a toujours passionné. Très vite, j’ai pu constater ce que signifie être une femme dans ce milieu. Il m’a donc paru évident de soutenir les membres de Pleine Mer dans leur travail de sensibilisation, en réalisant une tâche cruciale de cette action : le design du calendrier»

Le calendrier est vendu 15 euros, frais d’expédition compris, via la plateforme HelloAsso sur le lien suivant : https://www.helloasso.com/associations/pleine-mer/paiements/calendrier-2022-des-femmes-dans-la-peche-artisanale Les calendriers seront expédiés courant Décembre, et les bénéfices permettront aux membres de l’association de continuer leurs actions relatives au genre dans la pêche, par exemple en organisant un événement réunissant des femmes du secteur venant de tout le littoral, afin de s’organiser collectivement contre les inégalités de genre.

Contact Presse : association_pleine_mer@riseup.net 06.29.10.47.76

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :