Comment consommer des fruits de mer durables pour les fêtes ?

Les membres de Pleine Mer ne le répèteront jamais assez : pour Noël, oubliez les crevettes et le saumon d’élevage, et privilégiez la pêche artisanale locale. Pour cela, rien de plus facile si vous habitez sur le littoral : la carte des circuits courts vous permettra de trouver le pêcheur le plus proche ! Et si vous habitez trop loin de la mer ? Pleine Mer publie aujourd’hui un rapport où vous trouverez de nombreux conseils pour soutenir la pêche artisanale durable !

Thibault Josse, coordinateur de Pleine Mer vous en dit un peu plus sur le contenu du rapport : « Aux Etats Unis, tout le monde connait les Community Supported Fisheries, qui permettent à chacun de soutenir les pêcheurs artisans locaux. En France, le concept est moins connu, et pourtant c’est tout aussi important de soutenir les pêcheurs artisans locaux. La filière pêche est complexe, ce qui ne rend pas la chose aisée pour les consommateurs. Avec ce rapport, nous souhaitons transmettre quelques principes simples aux consommateurs, pour que les fêtes de fin d’année soient l’occasion de manger des produits de la mer durables et de qualité »

Pleine Mer a aussi pensé aux amateurs d’huîtres, et publie cette interview de Tifenn Yvon, ostréicultrice en Ria d’Etel, pour aider les consommateurs à privilégier des huîtres durables. Captage Naturel ? Ecloserie ? Huitre diploïde ou triploïde ? Cet article permettra à chaque consommateur de mieux choisir ses huîtres. Comme l’explique Tifenn Yvon « Les huîtres filtrent le plancton pour se nourrir : ainsi, l’ostréiculture a un impact sur le milieu naturel. De plus, on l’oublie souvent mais l’huître creuse est une espèce importée. Pour ces deux raisons, il est indispensable de conserver de faibles densités d’huîtres à l’hectare, pour que notre activité reste durable. Et bien sûr, faire moins permet souvent de faire mieux, et la qualité est généralement meilleure quand les densités d’huître sont faibles. »

Alors, pour Noël, plus d’excuses, vous avez toutes les clés en main pour manger des produits de la mer durables et de qualité. Zoe Brent, chercheuse au Transnational Institute et co-autrice de l’étude explique les raisons qui ont poussé à l’écriture de ce rapport : « Suite à notre publication choc sur les ravages de la pêche industrielle, beaucoup de gens nous ont demandé ce qu’il était possible de faire pour encourager la pêche artisanale locale. Cet article est un début de réponse, qui permettra aux mangeurs de poisson de se poser quelques questions basiques avant d’acheter du poisson. Le rapport permet aussi d’appréhender la complexité de système pêche, et évite certains raccourcis : l’objectif est de questionner les pratiques de pêche et de consommation de poisson, sans entre dans un discours moralisateur »

Charles Braine, ancien marin-pêcheur et président de Pleine Mer conclut « Le saumon et la crevette d’élevage sont les deux espèces les plus consommées en France, un pur scandale environnemental et social quand on connait les méthodes d’aquaculture de ces deux espèces. On a crée Pleine Mer pour faire changer les choses et encourager la pêche artisanale locale. Aujourd’hui, avec la carte des circuits courts et cette publication, Pleine Mer propose aux citoyens de vrais alternatives pour manger des produits de la mer durables, en direct des pêcheurs artisans. Et en prime, nous publions même quelques conseils pour les amateurs d’huître, en direct de la Ria d’Etel !  »

Contacts Presse :

association_pleine_mer@riseup.net

Charles Braine, président : 0683492092

Thibault Josse, coordinateur : 0629104776

Design : Bas Coenegracht

Traduction de l’étude en français : Charlène Jouanneau

Un avis sur « Comment consommer des fruits de mer durables pour les fêtes ? »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :