Etat d’Urgence dans la Manche et le Sud de la Mer du Nord : déclaration conjointe avec Greenpeace et les pêcheurs britanniques

Il n’y a pas qu’en France que les pêcheurs et les citoyens sont préoccupés par l’état des ressources en Manche. Dans une tribune publiée en Septembre 2021, les pêcheurs anglais, ainsi que les entreprises de pêche locales, mais aussi Greenpeace UK, Angling Trust et New Economics Foundation appellent le gouvernement britannique à prendre des mesures immédiates et urgentes pour protéger les moyens de subsistance du littoral et la santé de nos océans. Senne danoise, chalutiers géants, accaparement des ressources … malgré les tensions autour du BREXIT, les préoccupations des pêcheurs artisans britanniques sont similaires à celles des artisans français. Alors pour préserver l’écosystème de la Manche et les pêcheurs artisans qui en dépendent, Pleine Mer a décidé de signer cette tribune, et appelle les organisations de pêcheurs et de la société civile française à signer à leur tour.

Les océans et les communautés côtières du Royaume-Uni sont en crise. Seul un tiers des populations de poissons du Royaume-Uni est en bonne santé. Les navires de pêche industriels comme les super chalutiers et les senneurs ont une immense capacité de capture et poussent les écosystèmes marins et les populations de poissons au bord de l’effondrement, laissant les pêcheurs locaux sans rien à attraper.

Greenpeace a travaillé avec des pêcheurs locaux tout l’été pour documenter la destruction des mers du Royaume-Uni par la pêche industrielle. Lorsque vous êtes sur l’eau, c’est très clair : les communautés de pêcheurs locaux – en particulier dans la Manche et le sud de la mer du Nord – ont atteint leur point de rupture.

Sans mesure urgente, nos océans subiront des dommages irréversibles et nos communautés de pêcheurs ne survivront pas. Le gouvernement Britannique a utilisé les nouveaux pouvoirs post-Brexit pour interdire le chalutage électrique, exemple parfait de ce qui est possible lorsqu’il existe une véritable volonté politique. L’Australie a interdit l’utilisation des super chalutiers comme le Margiris dans ses eaux il y a plus de 5 ans, mais le Royaume-Uni a continué à les laisser pêcher dans ses eaux.

Le gouvernement n’a pas correctement évalué les impacts environnementaux de la senne danoise, pourtant ces navires sont autorisés à pêcher dans les eaux britanniques et le Defra a supprimé toutes les limites de capture des chalutiers-senneurs ciblant des espèces non contingentées pour 2021. Cela est fondamentalement contraire au principe de précaution du Fisheries Act (Loi sur les pêches).

C’est pourquoi les pêcheurs locaux d’Angleterre, pêcheurs à la ligne, patrons de bateaux de pêche affrétés, entreprises locales, Greenpeace et New Economics Foundation, appellent le gouvernement britannique à protéger les océans et les communautés de pêcheurs – en commençant par les mesures suivantes :

Manche :

  • Pour les 10 aires marines protégées (AMP) situées au large qui ont été désignées dans la Manche à plus de 12 miles nautiques de la côte, les super chalutiers de plus de 100 mètres, les chalutiers de fond et les chalutiers-senneurs devraient être interdits immédiatement et définitivement (voir la carte ci-dessous). Cela permettra aux écosystèmes marins de se remettre de la pression intense de la pêche et des impacts sur les fonds marins, revitalisera les populations de poissons et aidera les pêcheurs locaux en augmentant les captures et en revitalisant les communautés côtières. Et ce serait une étape cruciale vers l’objectif scientifiquement étayé de protection complète d’au moins 30 % de nos océans d’ici 2030.
  • Les chalutiers pélagiques de plus de 55 mètres et les chalutiers-senneurs devraient être immédiatement interdits dans toute la Manche, en raison du principe de précaution du Fisheries Act et de l’immense menace que ces méthodes de pêche représentent pour les moyens de subsistance des pêcheurs le long de la côte méridionale. Cela protégerait également les pêcheurs locaux de tout déplacement de navires industriels interdits dans les AMP au large de la Manche. Une évaluation complète et approfondie des impacts environnementaux et économiques locaux des deux méthodes de pêche dans les eaux de la Manche devrait être effectuée avant que toute décision concernant l’octroi de licences de pêche ne soit prise.

Sud de la mer du Nord :

  • Les chalutiers pélagiques de plus de 55 mètres et les chalutiers-senneurs devraient être immédiatement interdits dans tout le sud de la mer du Nord, en raison du principe de précaution du Fisheries Act et de l’immense menace que ces méthodes de pêche représentent pour les moyens de subsistance des pêcheurs le long de la côte du sud de la mer du Nord. Cela protégerait également les pêcheurs locaux de tout déplacement de navires industriels interdits dans les AMP au large de la Manche. Une évaluation complète et approfondie des impacts environnementaux et économiques locaux des deux méthodes de pêche dans les eaux du sud de la mer du Nord devrait être effectuée avant que toute décision concernant l’octroi de licences de pêche ne soit prise.

Des mesures supplémentaires doivent également être envisagées pour soutenir les pêcheurs exerçant leur activité dans la zone de 6 à 12 miles nautiques dans la Manche et le sud de la mer du Nord, à la lumière de la menace posée par les grands dragueurs à pétoncles et chalutiers à perche.

Nous devons saisir cette occasion unique de sauver nos océans et nos pêcheurs.

Signatures au Royaume-Uni :

  • Blue Marine Foundation
  • Oceana
  • Eastbourne Fisherman’s Association
  • Fishing Industry Innovative Supply Hub Newhaven (FIISH)
  • Hastings Fishermen’s Protection Society
  • Lowestoft Fish Market Alliance
  • Newhaven Fish & Flake Ice Society
  • New Under Ten Fishermen’s Association (NUTFA)
  • Pesky Fish
  • Sole of Discretion
  • South Coast Skippers Council
  • Thanet Fishing Association
  • Yorwarth’s Fresh Fish
  • Angling Trust
  • Greenpeace UK
  • New Economics Foundation

Signatures en France :

  • Pleine Mer
  • BLOOM
  • LIFE

Les pêcheurs, organisations de pêcheurs, entreprises ou ONG qui souhaitent signer la déclaration peuvent contacter Pleine Mer sur association_pleine_mer@riseup.net

Un avis sur « Etat d’Urgence dans la Manche et le Sud de la Mer du Nord : déclaration conjointe avec Greenpeace et les pêcheurs britanniques »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :