Le projet pêche locale

Alors que le consommateur paye le poisson à un prix relativement élevé, les pêcheurs professionnels, eux, sont soumis des prix instables et souvent bas en criée, ce qui fragilise les navires souhaitant pêcher moins mais pêcher mieux en valorisant leur production. Développer la vente directe permettrait, à l’instar de l’agriculture, de consolider le modèle économique de ces bateaux pratiquant une pêche soutenable. Nous réalisons actuellement sur l’ensemble du littoral, un travail de recensement des pêcheurs investis dans des modèles de circuits courts (vente directe sur le quai, AMAP), ce qui se traduira par une cartographie extrêmement détaillée et actualisée des circuits courts dans la pêche. Cette cartographie a pour but de relier pêcheurs et consommateurs mais pas seulement : le but est d’aller plus loin et de développer un modèle de “Community Supported Fishersies”, où pêcheurs et consommateurs s’investissent ensemble pour la durabilité des pêcheries locales.

%d blogueurs aiment cette page :